23°C
Cielo sereno
Cerca
Chiudere questa casella di ricerca.

I Baroni

des créateurs de souvenirs

Portrait d’une association représentative de la jeunesse porto-vecchiaise dont le mot d’ordre est de s’amuser tout en sensibilisant sur la pérennité de la langue corse et les savoirs de nos anciens. 

ùn ti scurdà di a filetta...

Dates clées

2010

Création de l’Associu I Baroni

2013

Organisation du premier Carnaval de Portivechju

2015

1ère édition du Caruleddu Championship

2020

10 bougies d’I Baroni

Un rêve d’étudiants nostalgiques

On pourrait penser que l’Associu a germé dans l’esprit d’une bande de copains soudés par une amitié d’enfance : ils sont Porto-Vecchiais et étudiants, mais ils n’ont pas les mêmes âges et n’évoluent pas dans les mêmes cercles d’amis…

Ce qui les rapprochera, c’est une envie commune, celle de réveiller une cité : leur cité prisonnière d’un sommeil hivernal … Au cours d’une discussion en février 2010, autour d’un verre, Vincent Gambini et Ghjacumu Antò Robin échangent comme deux étudiants échangent sur la vie : leur hâte d’aller voir ailleurs avant qu’ils ne deviennent étudiants et de se rendre compte que, finalement, qu’ils soient à la fac à Corte ou sur le continent, une certaine nostalgie de Portivechju plane sur eux : « ùn ti scurdà di a filetta » (« n’oublie pas d’où tu viens »).…

D’où le besoin de faire quelque chose pour leur ville ou plutôt pour les jeunes de la ville. Le constat étant qu’il manque un espace populaire, un espace festif, un espace associatif dédié aux Porto-Vecchiais.

Du verre « philosophique » s’enchaine des échanges de mails entre les deux étudiants, puis la discussion s’élargit autour d’une cinquantaine de jeunes issus des générations 1980’/90’. Personne n’a d’idée préconçue, mais la volonté de faire des choses ensembles est évidente.  

« Chacun d’entre eux est porteur d’une pièce du puzzle, il ne reste plus qu’à les rassembler. "

Mars 2010, le presbytère ouvre les portes à cette jeunesse volontaire pour voter la création d’une association. L’assemblée accueille autour de 80/90 Porto-Vecchiais âgés de moins de 30 ans unis par un même désir : se rassembler autour de moments festifs.

L’Associu I Baroni voit le jour ! 

Tout s’enchaine très vite, la San Ghjuva Battista, fête patronale de la cité, approche et I Baroni l’envisage comme leur premier défi : donner une nouvelle envergure au jour sacré des Porto-Vecchiais. Et, effectivement, l’Associu offrira du divertissement à un évènement fort et, jusque-là, uniquement religieux.

Les soutiens sont là : de nombreux membres bénévoles se greffent aux évènements, les partenaires institutionnels, dont le premier sera l’Office de Tourisme de Portivechju, et entreprises contribuent logistiquement et financièrement aux projets d’I Baroni.

Les idées affluent et prennent forme : du concours de belote au tournoi de sixte, des affrontements FIFA à la fête de l’Ospedale, du carnaval aux manifestations sportives…

Les projets sont, au début, éparses et nombreux. Il faudra attendre 3 ou 4 ans après la création de l’Associu pour se recentrer sur l’essentiel : créer des rendez-vous en période creuse, rompant ainsi avec la saisonnalité.

Certains évènements perdureront, d’autres non, ou encore seront portés par d’autres acteurs de la ville telle que l’associu culturelle Praticalingua d’Avretu Portivechju.

I Baroni : des créateurs de souvenirs

Toute une réflexion s’est portée sur l’identité de leur mouvement : comment devaient-ils se définir ? comme une association ? un comité des fêtes ? un comité de jeunes ? Si l’entité d’association culturelle de la jeunesse porto-vecchiaise est inscrite, les membres aiment à se présenter aujourd’hui comme des « créateurs de souvenirs ». 

La volonté étant, depuis le début, d’être une vitrine festive tout en voulant que chacun des participants reparte avec la sensation de ne pas avoir fait que la fête ! Fidèles à leur leitmotiv : « n’oublie pas d’où tu viens » … 

Au-delà du moment du rassemblement populaire, il s’agit de faire revivre les traditions de la cité et de se réapproprier les savoir-faire d’antan, sous l’égide de la langue corse… 

D’où le choix du mot « I Baroni ». Terme chargé d’histoire pour les Porto-Vecchais, parce qu’il signifie, à la fois, les tas de sel formés par les paludiers et les pierres encerclant les aires de battage du blé, « l’arghja », souvenir de notre passé pastoral…. La reprise de ce terme oublié s’insère alors, de nouveau, dans le vocabulaire de la jeunesse et dans le patrimoine local. 

Ceci expliquant l’esprit dans lequel sont nés les différentes manifestations : Remettre au goût du jour des jeux et festivités d’antan avec une dose de créativité, mais surtout sans tomber dans le folklore… 

Dans les années 60, différentes courses voyaient le jour durant la fête patronale de la San Ghjuva : course de vélo, courses de chevaux à l’hippodrome d’U Stabiacciu et, dans cette continuité, l’Associu y a introduit sa propre course : la course des garçons de café. De la même manière, le carnaval de Portivechju créé par M. Jean-Pierre Mattei, cher au coeur des Porto- Vecchiais des années 1980, renait de ses cendres en 2013 et devient l’événement phare au coeur de l’hiver porto-vecchiais. 

Plus révélateur encore de cet état d’esprit, la transmission de ces moments importants se retrouvent au sein d’I Baroni. Les enfants, public des premiers évènements de l’Associu, sont aujourd’hui les membres et bénévoles d’I Baroni, devenant, à leur tour, les porteurs de notre tradition… 

De là, naîtra l’idée de refaire vivre les courses de boîtes à savon, insufflé d’un esprit jeune et créatif : le Carruleddu ! 

Le Carruleddu Championship ou l’art technique de ne se prendre au sérieux !

Les anciens ont les yeux qui brillent lorsqu’ils vous racontent leurs jeux d’enfants dans les ruelles de la ville. Ils n’avaient pas d’argent, pas de moyens, mais de bric et de broc, ils se construisaient des caisses à savon et dévalaient, sur les chapeaux de roues, la rue Jean Nicoli ou la rue Funtana Vechja depuis la Porte Génoise ! 

La transmission de ses souvenirs enfantins a trouvé son écho dans le maillage culturel et second degré de l’Associu I Baroni. C’est un des membres de la première heure, Assen Elka, qui tombe sur les courses Redbull et y voit l’opportunité d’un nouvel événement phare pour la ville. Le lien est fait avec notre passé de caisses à savon et le 7 juin 2015 a lieu la 1ère édition du Carruleddu Championship ! C’est un carton plein ! 

A tel point que derrière suivent les villes de Corte et d’Ajaccio et, aujourd’hui, c’est Bastia qui est dans la boucle ! 

Le principe est simple : monter une carrosserie sur châssis sécurisée, munie de freins, de directions et de, au minimum, trois roues, sans oublier un gros brin de délire et de macagna, et le tour est joué ! 

Car au-delà de l’aspect technique et sportif, c’est véritablement un moment de lien entre les Porto-Vecchiais, avant le coup d’envoi de la saison. Dans un esprit de bonne humeur et de déconnade, flotte alors la bannière de l’évènement : « Da u cor’ di paesi à a marina, tutti à tavuletta pà a lingua corsa ! », « du coeur du village à la marine, tous le pied au plancher pour la langue corse ! ». 

De belles surprises nous attendent pour le Carruleddu Championship 2024 avec notamment le rallongement du parcours et un hommage à deux icônes de notre histoire… Mais on ne vous en dit pas plus et rendez-vous le 19 mai prochain pour un moment populaire sous le signe des couleurs et de la bonne humeur ! 

Crédits photos : ©Associu I Baroni et ©Cità di Portivechju

Vai al contenuto